Menu
vie de couple

Ma belle-mère me déteste – Comment faire?

Dès la formation du couple, les deux partenaires doivent apprendre à composer avec les deux familles. La première rencontre avec la famille préfigure de la bonne entente avec le nouveau partenaire. Et, il en sera de même, pour l’autre conjoint, avec sa propre famille. Comme certains parents ne voient pas d’un bon œil cette nouvelle union, le nouveau couple doit gérer les conflits qui ne vont pas manquer de survenir dans les relations avec la famille. De ce fait, il n’est pas toujours aisé de conserver de bonnes relations avec les beaux parents de son nouveau conjoint. Une de mes coachées, me disait : ”James, ma belle-mère me déteste, et les relations avec sa famille sont sources de conflits dans ma vie de couple. Que faire pour l’apprivoiser?»


Il est vrai que lorsqu’un membre de la famille pose problème, que ce soit le beau-père ou la belle-maman, cette mésentente représente un risque de crise dans le couple. En effet, si la relation de couple est affectée par la famille, la stabilité familiale peut vaciller. Intéressons-nous à la relation mère-fils qui interfère, fréquemment dans la vie de famille du jeune couple et voyons comment gérer les différends avec sa belle-mère.

Les relations avec le beau-père

L’intervention des pères est moindre dans une relation de couple. Ils respectent la relation de leur fils avec leur conjoint. C’est pourquoi, ils conservent , en général, de bons rapports avec leur belle-fille. Comme en atteste ma coachée : ”je m’entends très bien avec mon beau-père” me dit-elle.

Par contre, la relation avec le beau-fils n’est pas, toujours, aussi harmonieuse. Souvent, ce nouveau compagnon est perçu comme celui qui a supplanté le père dans le cœur de la fille. Donc, ce futur beau-père éprouvera au début de la jalousie. Parfois même ces dissensions, ces disputes avec le gendre perdureront. De ce fait, les relations familiales ne seront pas toujours au beau fixe. Et, le rôle d’animatrice familiale dévolue à la femme dans la société occidentale va créer des tensions dans la relation belle mère/belle fille.

Pourquoi ma belle-mère me déteste?

Avec le couple se crée la notion de famille. Et il se peut qu’en entrant dans la famille, vous ne soyez pas considérée comme la meilleure épouse possible pour ce fils ou que vous ayez la conviction que la belle famille pense ainsi. Cependant, vous n’êtes en rien responsable de ce conflit.

Sachez qu’aucune belle-fille n’aurait été à la hauteur de ce fils considéré comme la huitième merveille du monde pour la maman. Pour son fils chéri, c’est la perfection, la perle rare qu’elle aurait aimée. Pourtant, avant de vous marier ou de constater que la relation amoureuse était sérieuse, elle faisait preuve d’empathie et de bienveillance à votre égard.

Car dans son esprit, vous n’étiez que de passage dans la vie de son enfant. Or, le lien avec sa famille suite à la nouvelle situation, est modifié. Avec le mariage, vous faites partie intégrante de sa tribu. Et cela, en tant que pièce rapportée sans avoir directement un lien de parenté. A présent, elle ne voit pas en vous, la femme idéale pour son cher petit. Et donc vous vous dites ma belle-mère me déteste.

En outre, vous l’avez dépossédée de l’amour que ce célibataire lui portait exclusivement. Disons qu’elle croyait posséder cet amour en pleine propriété. Maintenant, la vie familiale s’est transformée. Elle va devoir partager cet attachement et couper le cordon avec la cohabitation. C’est pourquoi, souvent, à cause de cette rivalité ou de cette frustration, elle va devenir cette méchante belle-mère en adoptant un comportement souvent excessif.

Lire aussi cet article : Couple et confinement – L’heure de vérité pour notre amour

Belle-mère : qui est celle qui vous déteste?

Elle vous déteste car vous lui “volez” son enfant

Certaines mères n’hésitent pas à se montrer envahissantes et intrusives avec leurs petits. Cette main mise sur votre compagnon ou sur votre époux indique l’immaturité de ce dernier, une adolescence inachevée. Votre homme ne parvient pas à couper cette attache si forte qui le lie à sa mère. C’est un signe de manque d’indépendance et d’une séparation difficile à mettre en place. D’ailleurs, il y a de grands chances qu’il ait pu rechercher, inconsciemment, à travers vous,
l’image de sa propre mère.

On retrouve également, la mère autoritaire et possessive. Celle-ci est formidablement incarnée au cinéma par la comédienne Marthe Villalonga. C’est une mère envahissante et castratrice qui par son omniprésence et son égoïsme n’autorise pas son fils adulte à avoir une vie amoureuse au grand jour. Cette relation mère-enfant est abusive car elle empêche l’existence de toute relation de couple pour ce fils. Ce dernier interprété par Guy Bedos, n’ose pas par loyauté la contrer. Il faut dire que cette mère lui rappelle les sacrifices faits par elle pour l’éduquer.

Ainsi, la mère ne lui accorde aucun droit à un épanouissement personnel. Les deux cas que je viens de présenter montrent des mères qui n’ont pas vu ou voulu voir leurs enfants grandir. Le temps n’a pas de prise. Elles les considèrent encore comme leur petit garçon.

Vous n’êtes pas assez bien à ses yeux

Toutefois, il est évident que le comportement passif du fils prouve un manque d’indépendance qui ne facilitera pas l’entente familiale. Pas question pour ces mères de céder leur emprise sur leur enfant devenu adulte. Cela restera une source de conflit permanente avec leurs belles-filles et vous direz ma belle-mère me déteste.

Il existe aussi un troisième cas plus rare de nos jours. La mère fait opposition à ce mariage ou même à toute union. Peu importe les raisons, les configurations familiales, le fait d’être issu d’une famille jugée respectable ou non, vous ne serez jamais assez bien!

Pour parvenir à ses fins, cette marâtre va user de toute une panoplie de stratégies pour vous empêcher d’épouser votre prince charmant. Ou bien, elle utilisera la ruse pour que vous soyez séparés. Comme elle considère que vous n’êtes pas la conjointe idéale, tout sera fait pour garder près d’elle son fils. Bien sûr, ce travail de sape se fait doucement puis de manière ouverte, quitte à montrer de l’agressivité envers cet intrus.

Lire aussi cet article : Pourquoi l’amour n’est pas si simple ? Enfin la réponse !

Que faire pour éviter les conflits avec la belle-mère?

Alors comment gérer les conflits entre une belle-mère et sa bru? N’oubliez pas qu’en vous unissant avec votre amoureux, vous adoptez aussi le beau-parent ou les beaux parents. Mais aussi, un modèle conjugal ainsi qu’un héritage familial. En effet, chaque enfant dans sa nouvelle vie entraîne à ses côtés ses problèmes familiaux.

De ce fait, la relation avec la famille du concubin ou de l’époux risque d’être délicate. Cela arrive fréquemment dans les familles désunies ou dans les familles recomposées. Le couple et la famille doivent apprendre à cohabiter. Dans les deux premiers cas évoqués, vous allez devoir pour apaiser les tensions dus aux conflits, relativiser. Vous montrez patiente et arrondir les angles pour vivre ensemble et ainsi épargner votre histoire d’amour.

Surtout quand la mère de votre époux franchit certaines limites. Par exemple lorsqu’elle envahit votre vie commune ou intervient dans l’éducation des enfants. Ou dans bien d’autres sujets comme la religion ou votre manière de cuisiner. En effet, cette mère dit avoir plus d’expérience et de savoir-faire.

Pour ces raisons, elle se permet d’intervenir en ce qui concerne entre autres, la maternité, la décoration et même la façon de dépenser l’argent du ménage. La liste de cette confrontation est longue. Tout comme le risque d’incompatibilités des habitudes ou des rythmes de chaque famille actuelle.

L’ennui, c’est que seul votre époux ou votre copain peut intervenir dans ces situations familiales difficiles pour modifier son rapport parent-enfant. Et, le seul à décider de prendre ses distances avec sa famille d’origine en devenant adulte responsable. Malheureusement, dès que ce lien avec sa famille sera moins fort la belle-famille vous imputera sans nul doute, la création de cette distance. Même si ce dernier reste très attaché à sa famille.

Être détesté par sa belle-mère que faire?

Ma belle-mère me déteste – Trouvez des similitudes

Être belle fille n’est pas toujours aisé. Vous venez de former une famille. Mais, vous n’avez pas de lien de filiation avec celle de votre compagnon. Pourtant, il vous faudra tisser des liens, vivre en bonne intelligence avec cette famille recomposée. Dites-vous que votre concubin peut éprouver la même difficulté en tant que gendre avec votre propre famille. Alors, il convient d’éviter à tout prix, la confrontation.

Essayer, plutôt de trouver des similitudes. N’oubliez pas l’adage, qui se ressemble s’assemble. Cherchez-vous, donc, des points communs, cela rapproche! Ou bien expliquez en tête à tête, votre manière de faire afin de briser la glace. Il faut prendre le temps de se découvrir et de se faire apprécier. Vos explications faites sans volonté de vexer, permettront, certainement, de calmer cette concurrence. Et puis, après tout, pourquoi rivaliser? Toutes les deux, vous ne voulez bien sûr que son bonheur.

En cas d’échec, j’ai peur que vous ne deviez vous satisfaire de cette situation. Le contact avec la famille restera conflictuel. C’est pourquoi, si ce lien avec la famille affecte trop votre relation, il serait peut-être nécessaire d’en discuter avec votre compagnon. Tout d’abord pour éviter que les retrouvailles avec sa famille ne dégénèrent et surtout pour retrouver votre complicité. Sinon, il vous faudra faire le deuil de votre couple afin de retrouver une personnalité épanouie.

Montrez que vous êtes la belle-fille qu’il faut à son fils

Le troisième cas diffère des autres. Il vous faut convaincre votre belle-mère que vous voulez, aussi, le bonheur de son fils. En effet, actuellement, est n’est pas convaincue que vous êtes la femme idéale, la bonne personne. Vous devez lui prouver le contraire pour la faire changer. Il est bon de lui montrer que ce fils peut être heureux auprès de vous.

C’est tout un travail de diplomatie. Trouver sa place dans une famille n’est pas toujours évident. La relation belle-mère-belle-fille est le lien le plus conflictuel car il est souvent question de rivalité, de maintien de l’autorité. On fait face à la découverte de différents modèles dont on apprécie pas toujours les différences.

L’essentiel, c’est que cette relation affecte le moins possible votre vie de famille. Pour cela, il convient de trouver les bons réglages pour ne pas être étouffée par ses frustrations lorsque vous vous dites ma belle-mère me déteste. A cet effet, la communication est essentielle. N’hésitez pas à retrouver tous mes conseils sur ma chaine YouTube.

A bientôt,

Votre expert en relation amoureuse, James D.

Aucun commentaire

    Ecrire votre commentaire